Catégories
Voyager

Épisode 12 : Japon Express

start

Parfois, la vie, c’est comme un jeu vidéo grandeur nature ! Et franchement, au japon, parfois on s’y croirait : même la machine à laver vous chante une petite chansonnette quand elle a fini :


Konichoaaaaa!!!

Ca veut dire “Bonjour” en Japonais. A ne pas confondre avec “Cornichons Aaaahh”

Et puis si vous voulez un truc pour vous en souvenir facilement, je vous recommande de regarder cette courte vidéo :

Bref, lorsqu’on dit Bonjour ou Merci en Japonais, il faut se pencher en avant, mais pas trop près… Tiens, ça me fait penser à un truc :

Ah mais en fait, Zidane, il voulait montrer un signe de respect à son adversaire ! Mais il l’a fait de trop près ! Vous voyez, ils se baladent tous les deux :

l’adversaire dit : « On va boire une binouze après le match ? »

Zidane : « attends je cours demander à mes copains »

Zidane revient sur ses pas : « Ouai c’est bon, et le week-end dernier j’ai fait un stage de Japonais, on dit “Merci” comme ça “Arigato” »

Et PAF ! Mauvaise interprétation du généreux geste de Zidane qui ne sent pas sa force, trop près de son adversaire !

Oui, “Merci” on dit “Arigato” en roulant le “R” comme en Espagnol… Je crois… A ne pas confondre avec “Alligator” ça n’a rien à voir. Mais c’est un moyen mnémotechnique pour s’en souvenir 

En effet, le Japon, je l’ai fait en version Express : 1 semaine de concentré. Mais qu’est-ce que je suis allé faire au Japon me demanderiez-vous ?

Je suis allé à un mariage ! Le mariage de mon cousin Guillaume et son épouse Seiko.

Le lendemain de mon anniversaire, je m’envole donc en direction du Japon et j’atterris à Osaka.

Dans l’aéroport, je rencontre Seiko :

cid:image003.jpg@01D0E34E.0FD42520

Mais Guillaume ne se marie pas avec une pendule.

D’ailleurs, ça me fait penser à une chanson de Claude Nougaro, c’est l’histoire d’un coq amoureux d’une pendule :

Je passe la douane, mon passeport se fait décorer d’un visa de la taille d’un gros timbre et après avoir récupéré mon sac à dos, dans les parties communes de l’aéroport, je me fais interpeller (cette fois-ci Fred, c’est cohérent*) par une bande de Japonaises promulguant un service Wifi gratuit et illimité accessible un peu partout dans les lieux publics !

Alors ce qui est surprenant, c’est que la promulgation reste discrète ! Ça ne ressemble pas une bande de poissonnière qui crie aux égard pour qu’on les entende à 3 Km à la ronde !

Noon, la promulgation au style japonais, c’est une bande de jeunes filles attroupées derrière une table, toutes souriantes avec un air un peu timide, brandissant des petites pancartes du genre « Wifi gratuit ici ».

Tout m’a été expliqué, toujours avec le sourire, très gentil et faisant preuve de dévouement à chaque fois que je posais une question.

Voilà un premier contact avec la population, plutôt agréable 🙂

De là, je pars faire activer mon JRP (Japan Rail Pass) qui va me servir à utiliser la plupart des trains du Japon pendant tout mon séjour. Je remplis le formulaire et après coup je me rends compte que j’ai activé mon JRP trop tôt!! Il faut que je l’active à compter de la journée de demain! Mais quelle quiiiiiiiche! Alors je m’excuse et on recommence! Très gentille et patiente l’hôtesse.

Ensuite je dois prendre un train pour rejoindre le centre-ville. Purée ça me fait toujours un drôle d’effet de voir plein de trucs écrits partout mais d’être totalement incapable de comprendre.

Je me pointe au guichet de vente de tickets et le mec me donne un tutoriel illustré pour utiliser la machine à tickets. Et oui, parce que tous les boutons de la bécane sont parfaitement écrits en Japonais.

cid:image008.jpg@01D0E34E.0FD42520

Je prends mon ticket, le train et j’arrive sans trop de difficultés chez mon hôte de Couchsurfing. Il s’appelle Sébastien c’est un compatriote traducteur. Il vient d’emménager dans son nouvel appart. Avant il avait un studio alors c’était pas confortable pour héberger des CouchSurfeurs. Il a aménagé dans un appartement avec une chambre pour que la cohabitation avec les Couchsurfeurs soit plus confortable ! Généreux le mec !

J’arrive relativement tard et le lendemain je pars tôt pour rejoindre le lieu du mariage donc on n’a pas trop le temps de discuter mais j’apprends une excellente nouvelle : lorsque je reviendrai à Osaka avec mon frère, il pourra nous héberger! Et ça c’est un gros soulagement parce que malgré toutes les heures voir les journées passées à chercher un hôte pour nous héberger, je n’ai rien trouvé à Osaka !

Il faut dire que, comme dans les autres pays d’Asie que j’ai visité, ça ne fait pas partie de la culture d’héberger un inconnu chez soi. Je me demande bien pourquoi il y a tant d’utilisateurs inscrits sur le site de Couchsurfing dans ce pays.

Le lendemain je prends donc le train pour me rendre à

cid:image004.jpg@01D0DDB8.7C9847E0

Huuum… me rendre donc à la petite ville de Kanazawa !

J’attends aussi mon frère qui atterrit à Tokyo ce matin et il arrive lui aussi en train dans la même gare que moi.

Je vous présente mon petit frère Sylvain, devant l’entrée de la gare de Kanazawa :

cid:image013.jpg@01D0E34E.0FD42520

Bienvenue à Kanazawa :

cid:image015.jpg@01D0E34E.0FD42520

Les bus de ville ont un plancher en bois :

cid:image017.jpg@01D0DDC7.9637BCD0

Nous avons divagué à travers la ville jusqu’au soir. Notre hôte de CouchSurfing, Yuji, est venu nous chercher après son travail.

Il nous a laissé sa chambre, nous étions un peu gêné quand même. Mais il a insisté.

Le lendemain, nous sommes allés au magasin de location de kimonos pour nous faire déguiser 😉

Je vous présente mon cousin Vincent, le frère de Guillaume :

cid:image019.jpg@01D0E34E.0FD42520

Il faut environ une bonne vingtaine de minutes par personne pour nous habiller. Et voilà le résultat, avec mon frère :

cid:image021.jpg@01D0E34E.0FD42520

Et avec tout le monde :

cid:image023.jpg@01D0E34E.0FD42520

Puis il est temps de se rendre au Sanctuaire :

cid:image028.jpg@01D0E34E.0FD42520
cid:image030.jpg@01D0E34E.0FD42520
cid:image034.jpg@01D0E34E.0FD42520

Les « Omikuji » accrochés, qu’est-ce que c’est ? Vous avez l’explication ici : https://fr.wikipedia.org/wiki/Omikuji

Avant que les mariés arrivent, nous devons nous laver les mains « purifier » par le biais d’un rituel :

1) prenez la louche dans la main droite et versez de l’eau sur votre main gauche (l’eau ne doit pas tomber dans le bassin mais par terre)

2) idem en changeant de main

3) reprenez la louche dans la main droite, versez de l’eau dans votre main et amenez votre main à la bouche (ne pas recracher l’eau comme dans la vidéo),

4) versez l’eau restante dans la louche sur le manche,

5) reposez la louche

1ère étape, je me viande :

cid:image037.jpg@01D0E34E.0FD42520
cid:image039.jpg@01D0E34E.0FD42520
cid:image041.jpg@01D0E34E.0FD42520
cid:image042.jpg@01D0E34E.0FD42520
cid:image049.jpg@01D0E34E.0FD42520

Mon frère Sylvain, mon cousin Vincent et moi devant le sanctuaire :

cid:image063.jpg@01D0E34E.0FD42520

Il y a un constat qui nous a fait rire, c’est le fait que les Français sont en Kimono et les Japonais (mis à part les parents de la mariée) sont en costard !! Je crois que sur ce coup on passe vraiment pour des touristes ! 😉

Ensuite, on nous a cloitré fait patienter dans une salle dans un bâtiment attenant pour attendre les mariés :

cid:image064.jpg@01D0E34E.0FD42520

La bonne humeur règne :

cid:image065.jpg@01D0E34E.0FD42520

Puis les mariés arrivent :

cid:image066.jpg@01D0E34E.0FD42520

Des visiteurs s’égarent sur le lieux du mariage :

cid:image047.jpg@01D0DDCD.2C0B32F0

Alors, je ne saurais pas vous expliquer le rituel du mariage Shinto mais ce que je constate c’est que les mariés ont été mis dans une pièce à part pendant un bon moment :

cid:image061.jpg@01D0DDCF.2AFD5A80

Ils avaient probablement des choses à faire !

Une petite tête rouge au-dessus de l’entrée de notre salle :

cid:image067.jpg@01D0E34E.0FD42520

Le Prêtre Shinto arrive à gauche :

cid:image072.jpg@01D0E34E.0FD42520

Nous entrons dans le sanctuaire mais… pas de photos pendant la cérémonie : normal

Néanmoins, pour les curieux, voici un petit article qui en décrit le déroulement : https://fr.wikipedia.org/wiki/Mariage_shinto

L’intérieur du sanctuaire après le rituel :

cid:image073.jpg@01D0DDD1.464EB110

Un instant de détente avec l’heureux marié pendant que la mariée se fait changer :

cid:image075.jpg@01D0E34E.0FD42520

Nous allons nous balader en centre-ville et faire quelques photos :

cid:image081.jpg@01D0E34E.0FD42520

De là, nous nous dirigeons vers la salle à manger.

Seiko a un talent d’artiste, voici la couverture du livret présentant les invités et le menu :

cid:image082.jpg@01D0E34E.0FD42520

Un petit jardin attenant au hall d’entrée :

cid:image087.jpg@01D0E34E.0FD42520

Photo avec les beaux et heureux mariés :

cid:image089.jpg@01D0E34E.0FD42520

Une belle salle, dont les chaises n’ont pas de pieds parce que les tables sont au niveau du sol et nos jambes passent dessous :

cid:image090.jpg@01D0E34E.0FD42520

En attendant les mariés, Vincent  et moi faisons les pitres :

cid:image100.jpg@01D0E34E.0FD42520
cid:image101.jpg@01D0E34E.0FD42520

C’est appétissant tout ça :

cid:image096.jpg@01D0DDD3.68E7BD00

Puis, la maitresse de cérémonie lance la suite du rituel :

cid:image103.jpg@01D0E34E.0FD42520

Les mariés vont s’attabler :

cid:image105.jpg@01D0E34E.0FD42520

On nous fait asseoir :

cid:image107.jpg@01D0E34E.0FD42520

Puis lever :

cid:image109.jpg@01D0E34E.0FD42520

Puis rasseoir, puis relever… je ne sais plus combien de fois, ça me fait penser au mariage Catholique lorsque le Curé nous fait asseoir et lever 36 fois !

Le repas est intercalé par des petits spectacles avec les Geisha :

cid:image110.jpg@01D0E34E.0FD42520
cid:image111.jpg@01D0E34E.0FD42520
cid:image113.jpg@01D0E34E.0FD42520

La suite :

cid:image114.jpg@01D0E34E.0FD42520

De la musique :

cid:image123.jpg@01D0DDD5.4949CBD0

Dans laquelle nous sommes impliqués :

cid:image135.jpg@01D0E34E.0FD42520
cid:image136.jpg@01D0E34E.0FD42520

Puis, vient l’étape des offrandes :

cid:image137.jpg@01D0E34E.0FD42520
cid:image138.jpg@01D0E34E.0FD42520
cid:image140.jpg@01D0E34E.0FD42520

Purée, qu’est-ce qu’on a mangé !

cid:image142.jpg@01D0E34E.0FD42520

Ils ont des truites énormes au Japon !

cid:image144.jpg@01D0E34E.0FD42520

Les Geisha, sont venues à la rencontre des invités pour discuter un peu :

cid:image146.jpg@01D0E34E.0FD42520

Ça fait partit du rituel.

On a encore mangé :

cid:image148.jpg@01D0E34E.0FD42520

Et bu du saké au taquet :

cid:image150.jpg@01D0E34E.0FD42520

Toujours de très belles présentations :

cid:image151.jpg@01D0E34E.0FD42520

J’ai eu du mal à tout finir, c’était plus que copieux mais tout était très bon !

Il nous a fallu quelques heures pour ingurgiter tout ça. 🙂

Ensuite, à la fin de la journée, on se débarrasse de nos Kimonos qui ont tendance à nous tenir chaud :

cid:image160.jpg@01D0E34E.0FD42520

La classe les chaussette en soie quand même !

cid:image165.jpg@01D0E34E.0FD42520

En tout cas, c’est super doux, super confortable.

Pour la soirée, Yuji (notre hôte de CouchSurfing), nous a rejoint et après avoir encore mangé au resto, nous avons passé la nuit à faire du KARAOKE avec les mariés et tous les invités !

cid:image167.jpg@01D0E34E.0FD42520
cid:image169.jpg@01D0E34E.0FD42520

Très belle soirée en compagnie de Yuji :

cid:image171.jpg@01D0E34E.0FD42520

Le lendemain, c’est quartier libre alors Yuji nous a fait visiter Kanazawa.

Nous sommes allés louer des vélos pour voir un maximum de lieux intéressants.

cid:image173.jpg@01D0E34E.0FD42520
cid:image175.jpg@01D0E34E.0FD42520
cid:image177.jpg@01D0E34E.0FD42520
cid:image179.jpg@01D0E34E.0FD42520
cid:image181.jpg@01D0E34E.0FD42520
cid:image183.jpg@01D0E34E.0FD42520
cid:image185.jpg@01D0E34E.0FD42520
cid:image186.jpg@01D0E34E.0FD42520
cid:image197.jpg@01D0E34E.0FD42520

Le château de Kanazawa :

cid:image209.jpg@01D0E34E.0FD42520
cid:image210.jpg@01D0E34E.0FD42520

Et son parc :

cid:image211.jpg@01D0E34E.0FD42520
cid:image212.jpg@01D0E34E.0FD42520
cid:image213.jpg@01D0E34E.0FD42520

On a vu d’autres temples :

cid:image215.jpg@01D0E34E.0FD42520

Et le soir, nous avons mangé un plat typique de Kanazawa, mais je ne me souviens plus du nom :

cid:image217.jpg@01D0E34E.0FD42520

Nous étions en compagnie de Kara (noter hôte de CouchSurfing pour dimanche soir) et Yuji :

cid:image218.jpg@01D0E34E.0FD42520

Le lendemain matin, nous partons pour Osaka :

cid:image222.jpg@01D0E34E.0FD42520

On a une bonne bouille de frères heureux ! 🙂

Qu’est-ce qu’on a fait à Osaka ?

On a pris le métro :

cid:image228.jpg@01D0E34E.0FD42520

On a marché dans la rue, plus vite qu’un bus qui roulait pourtant à pleine vitesse :

cid:image229.jpg@01D0E34E.0FD42520

(promis, il n’y a pas de montage)

Nous avons visité le château d’Osaka :

Si vous voulez en savoir plus sur l’histoire de ce château, voici un peu de lecture : https://fr.wikipedia.org/wiki/Ch%C3%A2teau_d%27Osaka

Nous avons visité la ville de nuit :

Nous avons mangé une spécialité Japonaise mais je ne me souviens plus du nom, c’était préparé sous nos yeux :

Certains d’entre vous, connaissent « La famille Addams » (un vieux dessin animé qui date de mon enfance), et bien figurez-vous qu’en prenant le métro, j’ai vu « La Main » sur un toit, à côté d’un téléphone :

Pour ceux qui ne connaissent pas la Famille Addams, parmi les membres de cette drôle de Famille, l’un d’eux est une main. Elle se balade dans la maison, participe à la vie de famille etc…

Alors quand j’ai vu cette main perchée sur un toit d’immeuble à côté d’un téléphone, j’ai ris et tout de suite pensé à ce dessin animé de la Famille Addams.

Nous sommes allés dans la province de Kyoto, au village de Fushimi-ku pour visiter la colline Inari qui a la particularité d’être jonchée de milliers de Torii (portes) :

Plus d’infos sur ce Sanctuaire : https://fr.wikipedia.org/wiki/Fushimi_Inari-taisha

La vue depuis le sommet :

Non loin de là, nous avons brièvement visité le Temple du Pavillon d’Or :

Plus d’informations sur son histoire etc… : https://fr.wikipedia.org/wiki/Kinkaku-ji

Une forêt de bambous attenante :

Tranchée par une voie ferrée :

Nous sommes sortis en boite le soir et tout s’est bien passé ! 🙂

J’ai néanmoins une anecdote qui vaut la peine d’être illustrée et racontée.

Avec Guillaume, on parlait d’accès à Internet depuis le club dans lequel nous étions, et en revenant des toilettes, il me dit « Il y a un routeur wifi dans les toilettes mais j’arrive pas à m’y connecter ».

Pour les non-technophiles, un routeur wifi, c’est une boite en plastique qui est l’équivalent de votre BOX à la maison pour vous connecter à internet.

Exemple :

La Freebox

La livebox

La SFR box

Un routeur wifi ça ressemble aussi à ça :

Je me dis, « un routeur wifi dans les toilettes… pourquoi pas ? why not ? porqué no ? Faut s’attendre à tout dans la vie hein ?! » Alors je vais voir dans les toilettes et je ne trouve rien. Du coup, j’appelle Guillaume et il me dit « il est posé par terre ! »

Ah… Et voilà ce qu’il y a posé par terre :

Un désodorisant électrique !! Ah ah ah !! le gros délire !! 😂

Donc l’équation suivante est vérifiable :

Ah lalala… l’alcool ravage aussi la matière grise Française qui, demain, fera voler nos enfants dans l’espace à la conquête de Mars 😅

T’as la pression Guillaume ?

Prends donc une pression :

Mais il a un humour qui dérouille ce Juju !

Bon, ça part complètement en sucette cet épisode !

Revenons à nos mouton…

Le lendemain, nous avons fraîchement visité le château d’Himeji se situant à quelques kilomètres d’Osaka :

Himeji a été bombardé en 1945, à la fin de la Seconde Guerre mondiale. Bien qu’une école à proximité ait été totalement détruite par les flammes, le château a survécu, presque entièrement intact, à l’exception de quelques impacts.

De grands travaux de rénovation ont été effectués d’avril 2010 à mars 2015. Il n’était pas possible de visiter le bâtiment principal, le donjon, daitenshu. Seuls les chemins l’entourant ainsi que le grand parc au pied du château restaient ouverts au public. Les échafaudages qui empêchaient de voir le bâtiment principal ont été enlevés le 14 janvier 2014 et le château est de nouveau ouvert au public depuis le 27 mars 2015.

Source et plus d’infos ici : https://fr.wikipedia.org/wiki/Ch%C3%A2teau_de_Himeji

cid:image117.jpg@01D0E33A.B087C300
cid:image130.jpg@01D0E33B.6BC3BCF0
cid:image131.jpg@01D0E33B.6BC3BCF0

Le soir, nous avons vadrouillé en ville et je ne manque pas une occasion de faire le pitre :

Le lendemain, nous avons pris le train pour aller à Tokyo. Ce dernier flirte quand même avec les 272 KM/h

Ca correspond à peu près à nos LoCOCORICOmotives TGV qui roulent entre 270 et 300 Km/h

Au passage, un clin d’œil à Seb et ses Sébastiennes que j’ai rencontré au Laos : « il y a des Oréos au Japon !!! »

La classe Japoinaise par Oréo :

Tokyo, que dire à part que c’est une grande ville ?

Ce qui m’a le plus marqué, c’est  la tour SEGA. Pour ceux qui ne connaissent pas SEGA, c’est une marque de console et jeux vidéo. Il y a quelques tours, et voici la visite de l’une d’elle :

Elle est ouverte 24h/24 et 7j/7.

Des jeunes qui jouent beaucoup :

Jusqu’à que certains corps, poussés à l’extrême de l’addiction n’en puissent plus et disent physiquement « stop » :

Pour un peu de répit…

A Tokyo,

Les Japonais ont fait honneur à leurs amis Français en construction leur version de la tour Eiffel :

Certains magasins utilisent aussi des mots français :

Le soir, je regagne en solo mon hôte de CouchSurfing, Akihiro :

Un mec très sympa, très calme, qui bosse dur avec des horaire irréguliers.

Son job, c’est de sauver des vies : il est chirurgien cardiaque. Il offre une chambre dans son grand appartement aux voyageurs de CouchSurfing. On peut dire qu’il a le cœur sur la main 😉

La vue depuis son appart :

Après une bonne nuit bien méritée, on a fait les magasins : 

image002.jpg@01D0E371.F1C9ACC0

Et nous avons visité le joli Jardin de Hama-rikyû Onshi Teien :

image004.jpg@01D0E371.F1C9ACC0

Il se situe en pleine ville

image013.jpg@01D0E371.F1C9ACC0

Entouré de gros buildings

image015.jpg@01D0E371.F1C9ACC0

Nous nous sommes restaurés dans un petit resto typique Japonais ! J’ai adoré parce que c’est simple et très authentique :

image017.jpg@01D0E371.F1C9ACC0

Pour rentrer chez Akihiro, je passe sous un tunnel dont la hauteur est d’exactement d’1m70 :

image019.jpg@01D0E371.F1C9ACC0

Je me souviens, quand j’y suis passé avec mon sac, je me suis fait surprendre car ce dernier, une fois sur mon dos, dépasse ma tête et en pénétrant dans le tunnel, il a pas suivi. Le sac étant bien attaché sur moi, mon buste n’a pas non plus suivi mes jambes élancées 😉

Vous imaginez un peu l’arrêt inopiné 🙂

Nous avons mangé dans un autre type de restaurant : il y a des petits tapis roulants le long des tables et un écran tactile à chaque table. Chaque convive passe sa commande et les plats arrivent depuis la cuisine jusqu’à la table. Les plats ont une taille différente en fonction du prix du contenant. A la fin du repas, on passe tous plats dans une machine qui les additinne et génère la note en fonction de la taille de chaque plats qu’elle a compté.

image021.jpg@01D0E371.F1C9ACC0

Sylvain et moi allons visiter le Théâtre de Tokyo :

image023.jpg@01D0E371.F1C9ACC0

Nous avons droit à une visite VIP car mon frère a connu une copine Japonaise pendant qu’il étudiais de la Grande Musique au Conservatoire de Musique de Toulouse (il y a aussi décroché une médaille d’or, s’il vous plait) J, elle s’appelle Satoko !

Nous parcourons les couloirs pour admirer cette grande salle d’orchestre avec les orgues pivotantes. Une moderne et 2 de pour jouer le style plus ancien :

image026.jpg@01D0E371.F1C9ACC0

Là c’est l’orgue moderne :

image028.jpg@01D0E371.F1C9ACC0

Elles sont montées sur des plateaux tournants, commandés par cette grosse armoire électrique située juste à côté des orgues :

image030.jpg@01D0E371.F1C9ACC0

Voici une courte vidéo des orgues en mouvement en vitesse accélérée :

Normalement, il faut 2min30 pour faire un tour complet, ce qui est relativement rapide compte tenu du poids et de la fragilité de ces instruments en bois et métal.

L’orgue de style ancien :

image043.jpg@01D0E371.F1C9ACC0

Celui-ci est 2 en 1. Il y a une commande au clavier qui change le style. Je ne saurais pas vous en dire plus.

image044.jpg@01D0E371.F1C9ACC0

Elle nous a joué un petit morceau :

image040.jpg@01D0E34B.3396AF30

Et aussi avec l’orgue moderne :

image045.jpg@01D0E371.F1C9ACC0

Ça ce sont les tubes pour les sons graves :

image046.jpg@01D0E371.F1C9ACC0

Ils sont utilisés quel que soit l’orgue mis en service.

On en a pris plein les feuilles !

Puis c’est mon frère qui s’y colle :

image048.jpg@01D0E371.F1C9ACC0

Il nous a joué la Marseillaise ! Non, je plaisante 😉

Et puis il est temps de rentrer !

Merciiiiiiii Satoko !

image052.jpg@01D0E371.F1C9ACC0

Retour en métro, je suis juste derrière le chauffeur :

image054.jpg@01D0E371.F1C9ACC0
image056.jpg@01D0E371.F1C9ACC0

Et voilà ! C’est terminé pour cette aventure de 10 jours au Japon. Après, je m’envole pour Perth dans le sud-ouest de l’Australie (foie-gras, canard, ferias…. Ah non… ça c’est le sud-ouest Français)

Même si le Japon est un pays très développé et très moderne, l’évolution technologique, la robotisation, l’automatisation n’ont pas tué les emplois. Par exemple, le gouvernement Japonais fait le choix de mettre des agents partout dans les gares, même sur des petits postes comme « composteur de billets » ou « chef de quai » etc… Evidement tout un tas de mesures permettent au Japon d’obtenir un chômage de seulement 3,7% (source : https://fr.wikipedia.org/wiki/Emploi_au_Japon)

Le Japon est la deuxième puissance économique du monde et héberge le double de population par rapport à la France. Bon, ils ont quand même 2 fois moins de vacances que nous. Je termine là-dessus pour vous faire part de ma remarque : la technologie, le modernisme ne tue pas les emplois.

Pour finir, une vidéo d’un dessin animé au style Japonais et réalisé par une école Française pour l’émission du Petit Journal sur Canal +

A bientôt !

Prenez soin de vous

Laisser un commentaire